Bébé ne veut pas manger !

Bébé ne veut pas manger !

De nombreux parents sont confrontés au problème du bébé qui ne mange pas lorsque vient le moment de la journée prévu pour son repas. Selon son âge, ce refus peut prendre plusieurs formes. Du simple caprice aux causes plus profondes, il faut savoir identifier la source du problème pour le prendre en charge efficacement.

Pourquoi un bébé ne mange pas ?

Lors des premiers mois, un bébé peut refuser de manger lorsqu’il passe de l’allaitement au sein au biberon. Ce changement peut troubler son habitude.

–    Si un  bébé ne mange pas, même si c’est le lait maternel qui est servi dedans, c’est vraiment le biberon qu’il n’aime pas.

–        S’il boit le lait maternel, mais refuse catégoriquement le lait premier âge proposé, c’est le lait qu’il ne veut pas prendre.

Plus tard, il peut arriver une période où un bébé refuse tous les plats qui lui sont proposés. Même s’il s’agit d’un aliment qu’il affectionne, il peut brusquement changer d’avis et refuser catégoriquement de manger. Cette situation provoque souvent le désarroi des parents, et parfois aussi la colère suscitée par l’incompréhension. Il ne faut surtout pas s’inquiéter, il s’agit tout simplement de néophobie. Si certains bébés sont concernés dès 6 mois, cette manifestation touche en général les enfants entre 18 et 24 mois. Tout changement d’aliment est suivi par un refus catégorique.

Certains troubles peuvent également affecter les habitudes alimentaires de l’enfant. Un bébé peut ne pas manger dans les cas suivants :

–          Il peut être constipé. C’est souvent le cas lorsqu’il y a un changement de rythme dans sa vie (déménagement, retour de vacances…). Son alimentation peut également manquer de fibres au moment de la diversification alimentaire.

–    Il a un champignon appelé muguet dans sa bouche. Ce germe s’attrape facilement, notamment lorsque sa tétine tombe par terre.

–        Une intolérance au lait de vache peut lui rendre la digestion plus difficile. Il sera alors moins tenté de manger.

Que faire quand un bébé ne veut plus manger ?

Si maman part au travail après son congé de maternité et qu’il faut désormais passer de l’allaitement au biberon, il faut prévoir plusieurs semaines à l’avance pour que la transition se passe en douceur. En effet, manger au sein est bien plus qu’un repas pour l’enfant, c’est un lien affectif étroit qu’il faudra compenser.

Pour que le sevrage se passe au mieux, il faut :

–          Programmer les repas dans les moments de calme,

–     Éviter de forcer bébé à boire tout le contenu du biberon. S’il est forcé, il peut hurler et pleurer. Il se peut même qu’il vomisse.

–        Progresser pas à pas en espaçant petit à petit les tétées au sein.

–   Rassurer l’enfant pendant le biberon et lui faire plein de câlins, qu’importe la personne qui le lui donne, papa, grand-mère…

–      Privilégier les tétines physiologiques qui reproduisent la morphologie du mamelon de la maman.

–       Servir le lait à la bonne température.

Si un bébé ne mange pas et que ses selles se ramollissent ou en cas de diarrhée, c’est peut-être le signe d’une intolérance à la marque choisie. Il convient alors de changer de variété de lait infantile. Il existe aujourd’hui des références sans lactose.

Plus tard, lorsqu’un bébé ne mange pas à cause d’une néophobie alimentaire, il ne faut surtout pas le gronder. Ceci aboutit aux conséquences inverses de ce qu’on espère. En grondant l’enfant en effet, celui-ci l’associera à une sensation négative et risque de rejeter définitivement les aliments proposés. Au contraire, il faut l’encourager avec des mots affectueux ou trouver des astuces pour masquer l’aliment. La patience est ainsi de rigueur.

Il est conseillé d’associer ses aliments préférés, ceux qui ne sont jamais rejetés, avec les autres qui sont petit à petit introduits pour lui assurer une alimentation variée. On appelle ce processus la diversification alimentaire, c’est-à-dire que vous pouvez commencer à introduire des aliments autres que le lait pour un bébé entre 4 et 6 mois. Rendez par ailleurs le moment plus ludique en lui offrant des couverts colorés et attrayants. Il faut également garder en tête que les aliments appréciés par les parents sont plus susceptibles de séduire bébé. Dès son plus jeune âge, il est donc nécessaire que l’on adopte également une alimentation variée et équilibrée. Les mamans qui mangent variées durant la grossesse sont susceptibles d’avoir des enfants plus explorateurs sur le plan gustatif.

Bébé ne mange pas ? Les bonnes habitudes à adopter

Pour qu’un bébé mange varié et équilibré, les conseils pour les adultes sont tout à fait valables. Il lui faut éviter de grignoter à toute heure. Il faut donc mettre en place des heures fixes pour les repas, mais aussi les goûters.

Il faut prendre le temps de vivre pleinement les moments partagés autour du repas. On doit consacrer au  bébé un temps précis pour éviter de le précipiter dans son repas, et à terme, l’agacer. Chaque enfant a son propre caractère, il faut donc s’adapter. Il n’y a pas de solution miracle.

Pour commencer à varier son alimentation, il est préférable de commencer par des aliments faciles à presser et aux saveurs douces, comme la pomme de terre ou la carotte. On introduira petit à petit les aliments aux saveurs et aux goûts plus prononcés.

 

A SAVOIR !

Faire l’avion avec la cuillère : ça marche !

On n’y accorde pas forcément d’attention, mais le fait de trouver des astuces ludiques comme l’avion ou le train qui va à la gare est une manière efficace de faire manger un bébé qui ne mange pas. On pourra inventer d’autres jeux jusqu’à trouver celui qui réussira à le convaincre de prendre ses repas. Papa et maman peuvent à tour de rôle donner son repas à l’enfant afin qu’il s’habitue aux deux parents.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *